20 mai 2009

Bilan à 8 mois post op

Tout va pour le mieux !!!

Quoi vous dire de plus ? :-)

Ce mois-ci j'ai perdu 2,1 kg. J'en suis à 89.6kg.

En moyenne, j'accuse une perte de 3,8kg par mois depuis le debut. J'ai perdu 30 kilos et 200 grammes en 8 mois.

Je fais un tres court bilan pour ceux qui suivent, mais passons au prochain message ....

Posté par Calisson13 à 09:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Petites satisfactions personnelles ...

Puisque mes bilans se suivent et se ressemblent, j'ai préféré innover avec un message concernant mes satisfactions perso,mes petits bonheurs au quotidien.

Pour commencer, en faisant le tri dans mes affaires, je suis tombée sur ma robe de mariée. Elle a 20 ans cette année. Je l'ai essayée et devinez quoi .... non seulement je rentre dedans, mais en plus elle me va trop grande !! J'étais tellement heureuse que j'en ai pleuré de joie. Quand je me suis mariée à 21 ans, je mettais du 50, aujourd'hui je rentre dans du 48, voir 46.

Mercredi dernier j'ai emmené mon fils faire du poney. La séance de baby poney se termine toujours par une ballade. Il me dit : "maman, je veux faire du trot comme ma copine" La cata pour moi ! ça signifie courir pour que le poney suive mon rythme et trotte. Mais, très optimiste, je me lance. ça a marché ! le poney s'est mis à trotter et j'étais tellement en forme que j'ai couru tout le tour d'un grand champs. C'est mon fils qui a craqué avant moi ! Il m'a demandé d'arrêter car le terrain étant accidenté il avait mal au ventre. J'étais à peine essoufflée. ça m'a donné très envie de reprendre le footing comme quand j'avais 15 ans.

Me suis achetée une jupe en jean taille 46, et pour la 1ere fois depuis 30 ans au moins, un maillot 2 pièces.

Je voulais vous faire partager mes petits bonheurs en toute simplicité.

Posté par Calisson13 à 11:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Mais j'aime moins quand ...

... j'aime moins quand une opération se passe mal. Quand les suites opératoires sont plus qu'aléatoires. Quand le chirurgien n'est pas certain que les agraffes tiendront et que ça laisse un ami et sa famille dans le doute pendant minimum 1 mois post-op.

...j'aime pas quand il y a des complications 3 semaines apres une operation qui s'est deroulée sans probleme. Un abces et une fuite sur un estomac tout neuf. Que la fievre monte, que l'infection se propage. Obligé de réopérer, de mettre une prothese pour sauver bébé estomac, que la prothese migre et se deplace. Que 5 perfusions soient posées (calmants, antibio, anti inflamatoires, vitamines, morphine pour la douleur et j'en passe).

...j'aime pas quand la mere de 6 enfants en est à sa 12ème opérations post à cause d'une fuite qui n'a pas été decelée à temps et qui a provoqué une septicémie, qui a entrainé beaucoup de souffrances.

... j'aime pas quand il y a des brides tres douloureuses qui se forment, qu' on opere 1 fois, 2 fois.

... j'aime pas les complications en général, les douleurs, les crampes, les abces, les fuites dans le montage.

... j'aime pas les idées de suicide chez une jeune mère. Je n'aime pas les séparations, les divorces ou quand les gens ne se reconnaissent plus apres une perte importante de poids trop importante et basculent dans la depression.

C' est un petit bémol à mon parcours "sans histoires". Je tenais à l' écrire car même s'il y a de nombreuses histoires comme la mienne, il ne faut pas perdre de vue que la chirurgie bariatrique n'est pas que du bonheur même si ça y ressemble. Que tous les parcours ne se ressemblent pas. Que personne n'est à l'abris des complications.

Un tout petit hommage à ceux que ma route croise par le biais du forum de gastroplastie ou qui m'envoient des messages par l'intermediaire de ce blog. Je me sens tellement impuissante devant leurs souffrances...

J'ai la chance de faire partie des personnes pour qui tout va bien.

Posté par Calisson13 à 11:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]

26 mai 2009

La nourriture aujourd'hui et moi

Une personne a posé cette question en commentaire :

"je voulais savoir si psychologiquement la quantité de nourriture ainsi que le plaisir de manger ne se font pas ressentir et comment les satisfaire."

Concernant la quantité de nourriture, pour commencer : Avant de me faire operer, j'avais lu et vu dans divers articles de presse et émissions télévisées, qu'un by passé mange dans une assiette à dessert. J'ai essayé ... trés trés trés frustrant ! Je regardais mon petit tas de nourriture, je regardais l'assiette de mon mari .. frustrant!

Du coup j'ai pris la decision de continuer à manger dans une assiette normale, et me servir les quantités d'avant l'opération. Visuellement c'était beaucoup moins frustrant. Ensuite, au bout de quelques bouchées, mon estomac plein, je n'avais pas envie de finir mon assiette. J'en pouvais plus ! Je laissais pour le prochain repas, ou je donnais le reste à mon mari.

Puis, au bout de quelques semaines, les quantités servies se sont reduites d'elles-memes. Je me sers aujourd'hui ce que je sais etre capable d'avaler. Il m'arrive encore d'en laisser. Parfois je laisse l'equivalent d'une cuillère à soupe au fond de mon assiette. Mais je sais que c'est la bouchée de trop. Je serai incapable de l'ingurgité. Avant je l'aurais surement avalée pour ne pas laisser. Aujourd'hui, j'en suis incapable.

Concernant le plaisir de manger: Je vous rassure que je prends toujours autant de plaisir à manger. Ma gourmandise n'a pas disparu avec ma moitié d'estomac. Mais les quantités sont differentes. Cela n'a rien à voir avec le plaisir.

Si tu as fait un bon repas, et que tu as le ventre tellement plein que tu ne peux plus rien avaler, tu n'auras pas envie continuer à manger. Pareil avec by-pass. Mais tu auras quand meme pris plaisir à manger ton repas.

Enfin, en ce qui concerne la derniere partie de la question, comment satisfaire ses envies... il faut savoir de quoi on parle exactement. S'agit-il de vraies envies ? ou de compulsions ?

Pour les vraies envies, je me fais plaisir. Je succombe à la tentation d'un carré de chocolat (je dis bien, 1 ! et pas la tablette), d'une glace, de mon envie. Pour les compulsions, ces 'envies' qui surgissent en dehors des repas, loin des repas, dans la journées, c'est du grignottage. Le by pass ne resoudra pas ce probleme de compulsion qui consiste à compenser un manque ou un mal etre par de la malbouffe. Pour ce genre d'envies, il n'y a qu'un psy qui pourra aider (peut-etre). La volonté à la limite, mais je n'y crois pas trop ...

J'espere que cela repondra à cette question qui revient regulierement dans les commentaires.

D' une maniere generale, je dirais que mon alimentation a peu changé. C'est la façon dont je m'alimente qui a changé. Je mange beaucoup plus lentement, je mache beaucoup plus qu'avant. Je connais les limites de mon estomac. Des que je sens que je suis rassasiée, je stoppe net mon repas. Quitte à manger mon fruit plus tard, quand j'ai digéré par exemple, pour garder une alimentation equilibrée. Je bois lentement. Je savoure chaque gorgée. Je ne bois pas avant un repas sinon je ne pourrais pas le finir donc il va manquer quelque chose à l'equilibre dudit repas. J'ai des compulsions, mais je ne craque pas et ça ne me frustre pas. Je prends sur moi d'aider by pass. Il fait sa part de boulot mais je l'aide en ne grignottant pas.

Je prends toujours plaisir à manger, mais les quantités sont differentes et les repas equilibrés. 

Posté par Calisson13 à 19:51 - Commentaires [9] - Permalien [#]